Un nouveau site pour Togo Football

Adebayor (d) et Kissany (g) avant Gabon-TogoNous informons tous les internautes que nous avons restructuré Togo Football et que nous avons mis au point un nouveau site plus conviviable. Togo Football est accessible présentement à l’adresse www.vivetogofootball.com

Cliquez sur l’URL ou recopiez la dans votre navigateur et vous aurez des nouvelles fraîches et fiables sur le football et les footballeurs togolais. Vivez le football togolais sur Togo Football, le vrai, le premier magazine de football togolais. Vivez le football togolais sur www.vivetogofootball.com

Le directeur.

Bonjour chers lecteurs,

raouladdablahcor.jpgNous sommes enfin prêts à vous apporter plus d’informations. www.togofootballmag.com , notre site, est maintenant fonctionnel. Nous avons créé un autre blog http://togofootball.blogspot.com pour remplacer celui-ci que nous allons supprimer définitivement à la fin de ce mois de juin. Les deux, site et blog, nous permettront de mieux faire face aux charges d’exploitation pour pouvoir mieux servir la cause du football au Togo.

Nous avons reçu de votre part beaucoup de messages de félicitations mais également quelques critiques. Pour vous qui nous avez félicités ou qui nous avez adressés des critiques constructives, nous vous en remercions du fond du cœur. En effet, et nous sommes sincères, nous avons pu tirer de ces félicitations ou de ces critiques, le courage de continuer à vous servir et à nous améliorer sans cesse. Nous travaillons déjà pour vous apporter plus d’informations sur nos joueurs évoluant au Togo, en Europe ou dans le monde. Sans oublier bien sûr ceux qui sont sur le continent africain.

La Fédération Togolaise de Football (FTF) traverse actuellement une grave crise. Nous en parlerons en essayant toujours, sur la base des faits, de situer les responsabilités. Vous l’aurez sans doute compris, nous ne voulons pas seulement relater des faits sans les commenter. Pour vous éclairer, il faut que nous vous les situions dans leur contexte. Ces faits plairont ou feront mal comme la victoire ou la défaite en football. Leurs commentaires également. Mais pour s’améliorer et progresser, il est impossible de faire autrement.

Pour ceux qui n’ont vu dans nos analyses et commentaires très critiques vis-à-vis de la Fédération Togolaise de Football (FTF) que des attaques ciblées contre le Président Tata Avlessi, et qui, par conséquent, nous reprochent de faire le jeu des détracteurs du Président de la FTF, nous répondons ceci. Nous n’avons rien contre la personne du Président de la FTF. Mais il se fait que Tata Avlessi occupe des fonctions publiques et officielles et que, par conséquent, il doit rendre des comptes.  Nous ne nous sommes jamais occupés de la gestion qu’il fait de son entreprise de menuiserie. Parce que c’est une affaire privée. La FTF, elle, est une association investie de mission au nom de tous les Togolais. Donc, elle appartient à tous.

Nous tenons à être clairs, nous ne sommes pas des détracteurs de Tata Avlessi. Nous ne le sommes pas parce que nous ne cherchons pas à le « dénigrer outrageusement ou à rabaisser ses mérites, sa valeur, ses avantages ou ses qualités. » Mais nous sommes opposés à tous les actes qu’il pose en violation des statuts, règlements et textes qui gouvernent le football au Togo. En tant que journaliste, nous nous considérons comme une sentinelle qui veille. Nous l’avons fait hier, nous le faisons aujourd’hui, et nous le ferons demain. A ceux qui considèrent que notre engagement ternit l’image de notre cher pays, nous disons que ce ne sont ni nos analyses ni nos commentaires qu’il faut stigmatiser mais bien les actes délictueux de certains de nos dirigeants de football qui obligent à faire ces analyses et commentaires, qui projettent  une image peu reluisante du Togo dans le monde.

Notre ambition en publiant notre site www.togofootballmag.com et le nouveau blog http://togofootball.blogspot.com est de faire la promotion du football togolais, en braquant la lumière sur les footballeurs, arbitres, entraîneurs, médecins, kiné, dirigeants, clubs, ligues régionales, compétitions nationales ou régionales. S’il s’avère qu’en le faisant nous tombions sur des actes, des faits ou tous autres comportements qui violent les textes qui régissent la pratique et la gestion du football au Togo, vous comprendrez que nous n’hésiterons pas en parler et à ouvrir le débat.  Nous sommes et serons toujours attentifs à vos observations, remarques et commentaires. Pour le bien du football togolais.

Amegan ADDABLAH.

CAN-MONDIAL 2010 : QU’ELLE EST DURE, LA DEFAITE DES EPERVIERS.

olufadeadekanmivszambie.jpg

Le but d’Olufadé, son deuxième en deux matches de qualification, n’a pas suffit pour éviter aux Eperviers une défaite lourde de conséquence à Mbabane.

L’équipe du Togo a perdu à Mbabane, au Swaziland, le match qu’il ne fallait à aucun prix perdre. Cette deuxième journée des qualifications conjointes à la CAN 2010 et à la Coupe du Monde 2010 n’aura pas permis aux Eperviers de prendre une avance décisive sur ses adversaires du groupe 11. L’attention était tellement focalisée sur la Zambie considérée comme « le » rival à abattre que peut-être, inconsciemment, malgré les déclarations de bonnes intentions des uns et des autres dans le camp togolais, on n’a pas accordé toute l’importance requise au Swaziland considéré par tous les observateurs comme le petit poucet de ce groupe 11.

Mais voila, le Swaziland s’est découvert des ambitions et croit dur comme fer qu’il peut faire cette année, le coup du Togo en 2006. Paradoxalement donc, c’est l’extraordinaire histoire du Togo, petit pays au petit budget qui a réussi à se qualifier pour une phase finale de Coupe du Monde de la FIFA qui a inspiré les Swazi. Et il a fallu qu’ils expérimentent leur nouvelle ambition contre leur modèle. Ainsi va l’histoire. 

Les Eperviers sont donc tombés là où il ne fallait pas et quand il ne fallait pas. Avec la très forte délégation qui a fait le déplacement, avec l’ensemble des membres du bureau exécutif, on était en droit d’attendre autre chose qu’une défaite qui hypothèque les chances togolaises. Est-ce l’argent du contribuable togolais qui a servi à payer des vacances à tous ces membres du bureau exécutif dont la pupart, il faut bien le dire, n’ont strictement rien à faire là-bas. Si c’est le cas, alors c’est grave. Si ce n’est pas le cas, alors, il faut les féliciter pour le soutien qu’ils ont apporté à la sélection nationale, malgré sa défaite.

Le nouveau leader du groupe est le Swaziland. Il joue le week-end prochain la Zambie. Si les Chipolopolos l’emportent à Mbabane, alors les chances togolaises de reprendre la tête du groupe de qualification seraient quasi nulles. Si c’est le Swaziland qui remporte la partie du dimanche prochain, le Togo peut respirer car la Zambie serait quasiment éliminée de la course pour la CAN et le Mondial avec deux défaites et serait démobilisée. Les Eperviers peuvent alors sans grand danger, aller faire un match nul en terre zambienne, ce qui est dans les cordes des Eperviers. Tout le Togo se déplacerait alors à Accra pour la finale du groupe 11, contre le Swaziland, avec comme unique impératif, la victoire. Tout autre résultat signifierait l’élimination au profit du Swaziland.  Comme on peut le constater, les calculs sont compliqués. En clair, le Togo n’a plus son destin entre « ses pieds. » Il doit compter désormais sur le Swaziland qui l’a vaincu pour espérer s’en sortir. C’est vraiment drôle.

Amegan ADDABLAH

« Les Eperviers sont prêts pour le choc contre le Swaziland » déclare Henri Stambouli.

olufadeschappevszambie.jpg

« Les Eperviers se portent bien. L’ambiance est excellente au sein du groupe. Il n’y a pas de blessé. Je sens qu’ils ont envie de réaliser quelque chose au Swaziland. » nous a déclaré le sélectionneur Henri Stambouli aujourd’hui au téléphone, à l’issue de l’entraînement. Les Eperviers doivent en principe s’envoler ce soir pour l’Afrique du Sud d’où il prendront une correspondance pour Mbabane au Swaziland. L’attaquant de La Gantoise et de l’équipe du Togo, Olufadé Adekanmi, buteur à Accra que l’on voit ici sur la photo, balle au pied, brûler la politesse à la défense zambienne, estime quant à lui que le match risque d’être difficile, d’autant que le Togo n’a jamais joué le Swaziland. Il conclut que la victoire est impérative, dans tous les cas.

Amegan ADDABLAH

Pour vous, chers internautes.

Nous lançons un nouveau site pour essayer de répondre à vos besoins en informations fiables sur le football togolais. Juste avant sa finalisation, nous aimerions avoir vos impressions sur le nouveau site. Allez sur www.togofootballmag.com visitez les pages et donnez-nous vos impressions en nous écrivant directement à togofoot@yahoo.fr ou laissant vos observations dans la partie « commentaires » de ce communiqué. Nous essayerons d’en tenir compte, autant que possible, pour finaliser le projet.

Merci pour votre contribution.

Amegan ADDABLAH

Emmanuel Adebayor, a reçu le prix BBC du meilleur footballeur africain.

farayiremetleprixadebayor.jpg

Farayi Mungazi du desk sport de la BBC remet le trophée à Emmanuel Adebayor

L’attaquant des Gunners londoniens, Emmanuel Sheyi Adebayor, cette saison deuxième meilleur buteur avec 24 buts de la Premier League, le championnat d’Angleterre, a reçu hier mardi 3 juin, le prix BBC du meilleur footballeur africain de la saison 2007/2008, lors d’une soirée de gala organisée à l’hôtel Mercure Sarakawa de Lomé, l’hôtel des Eperviers du Togo, la sélection togolaise.

Le Capitaine de l’équipe du Togo, en son temps, meilleur buteur des qualifications de la Coupe du Monde 2006, zone Afrique avec 11 réalisations qui ont contribué à qualifier pour la première fois son pays à une phase finale de la cour des grands de la Coupe du Monde de la FIFA, était très heureux de la récompense décernée par la chaîne britannique de radio et de télévision : « Je suis très heureux d’être honoré devant les miens », a pour sa part déclaré Adebayor, avant d’ajouter qu’il espère que la récompense apporte la preuve qu’avec le travail, on parvient à réaliser ses rêves. « J’aimerais remercier les auditeurs de la BBC de m’avoir désigné comme meilleur joueur de l’année 2007. Cela représente beaucoup pour moi. Je suis récompensé de toutes ces années de travail ardu », a poursuivi Adebayor qui a bénéficié du vote de 42% des auditeurs de la célèbre chaîne de radio et de télévision pour gagner le trophée devant Didier Drogba et Michael Essien.

Au palmarès du Prix BBC composé de grands noms du football africain comme le Ghanéen Sammy Kufuor, l’Egyptien Mohamed Barakat, le Sénégalais El Hadji Diouf et le Nigérian Jay-Jay Okocha, on a ajouté désormais le Togolais Sheyi Emmanuel Adebayor.

Amegan ADDABLAH

Le talent d’Emmanuel Adebayor célébré ce mardi, grâce à la BBC.

adebayor3.jpg

Sheyi, le chétif gamin de Nyekonakpoe-Kodjoviakopé, quartier de Lomé situé le long de la frontière ghanéenne qui jouxte la capitale togolaise verra son talent célébré ce mardi 3 juin 2008, à 18 heures, à l’hôtel Mercure Sarakawa où sont hébergés les Eperviers, la sélection du Togo, depuis 2003.

Du Sporting Club de l’entraîneur et formateur Camelio Akoussah dont la base est le terrain de football sablonneux de Boka aux ors et honneurs de l’Emirate Stadium d’Arsenal en Angleterre,  en passant par Metz où sa formation a été affinée et Monaco en France qui lui a permis de faire ses premières gammes sur les stades d’Europe,  l’attaquant des Eperviers du Togo et d’Arsenal a fait du chemin. Un chemin tout tracé par son talent immense et un travail de tous les jours sans lequel il n’aurait pas pu éclore.

Les auditeurs de la BBC, la radio britannique que l’on ne présente plus ne se sont pas trompés qui ont primé l’expression du talent du redoutable buteur qu’est devenu le Togolais. Etre en tête d’un challenge devant l’Ivoirien Didier Drogba de Chelsea, le Ghanéen Michael Essien de Chelsea également, le Malien Frédéric Kanouté de FC Séville et le Camerounais Samuel Eto’o de Barcelone FC n’est pas donné au premier venu. Ce panel de champions dont il a pris la tête démontre si besoin était encore la grande classe d’Adebayor.

Demain donc, il sera décerné à ce footballeur hors du commun qu’est Adebayor, le prix du talent et du travail. Il le mérite bien.

Amegan ADDABLAH

CAN-CM 2010. Togo-Zambie 1-0. Olufade Adekanmi et les Eperviers ont pris un bon départ.

olufadeadekanmi16.jpgTrois points pris et leader de son groupe à trois nations dès la première journée des qualifications conjointes pour la CAN, Angola 2010, et la Coupe du Monde, Afrique du Sud 2010, on ne pouvait pas rêver meilleur départ pour le Togo. Et comme l’adversaire du jour, la Zambie, était aussi le plus sérieux prétendant au leadership du groupe, on ne pouvait que se féliciter de la victoire des Eperviers. Tout autre résultat que la victoire aurait hypothéqué lourdement, dès le départ, les chances de l’équipe du Togo de se qualifier pour la CAN angolaise et le Mondial sud-africain.

La manière, au stadium d’Accra, ce samedi 31 mai, comptait donc peu. L’essentiel était la victoire. D’ailleurs vu les conditions difficiles dans lesquelles la confrontation avait été préparée, cela aurait été un miracle que les Eperviers aient pu joindre la manière au résultat. Sans sélectionneur jusqu’à 72 heures de la rencontre, sans avoir joué un seul match test mais en étant secoués par une crise récurrente et une guerre larvée entre les membres du Bureau Exécutif et malgré, bien sûr, une omni présidence à la hussarde de Tata Avlessi, Président de la FTF, qui ne favorisait pas l’apaisement général et l’union sacrée, les Eperviers ont rempli leur mission. Ils ont été solides grâce un excellent coaching. Mais surtout ils ont gagné.

Les Chipolopolos de Zambie ont été très menaçants. Il a donc fallu que le sélectionneur, Henri Stambouli, fasse rapidement les réglages nécessaires. Il a dû procéder au remplacement, durant la première période de jeu, de Komi Tchangaï par Mouni Abdul Yabao à la 37e minute, et d’Eric Akoto par Komlan Amewou à la 34e minute, pour donner une meilleure assise aux Eperviers et leur permettre de jouer solide et de conserver jusqu’à la fin des 90 minutes réglementaires, l’avantage du but marqué, par l’attaquant de La Gantoise, Olufade Adekanmi, à la 16e minute.

Nous reviendrons sur ce match.

Amegan ADDABLAH

Togo-Zambie, un match redoutable. Cependant, les Eperviers peuvent l’emporter demain.

adebayoremmanuel.jpg

Tout le Togo compte sur Emmanuel Adebayor pour que les Eperviers retrouvent le Mondial

Le Togo joue la Zambie demain, samedi 31 mai, à Accra, dans le cadre de la première journée des qualifications conjointes CAN et Coupe du Monde de la FIFA 2010. Avec le retrait de l’Erythrée, le groupe 11 ne compte plus que trois nations : Togo, Swaziland et Zambie. Ce qui signifie concrètement, vu les règlements des deux compétitions conjointes, qu’il n’existe qu’une seule place qualificative dans ce groupe 11, la première du classement final. Elle qualifie automatiquement pour la phase finale de la CAN 2010 en Angola et pour la deuxième étape des qualifications pour Afrique du Sud 2010. Et pour être certaine de terminer première, il faut, au minimum, à une nation, engranger 9 points sur 12 possibles.

Les Eperviers qui ambitionnent légitimement de jouer une seconde phase finale de Mondial après l’aventure tulmutueuse d’Allemagne 2006 et l’interminable crise des primes, véritable coup de force, savent donc ce qu’il leur reste à faire. Battre d’abord les Chipolopolo de Zambie à Accra demain samedi, puis le 6 juin, aller s’imposer aux Silhangu de Swaziland à Mbabane.  Il n’existe pas d’autres alternatives pour garder intactes toutes chances de qualification. Tous autres résultats que la victoire au Stadium d’Accra et au Stade Somhlolo de Mbabane hypothéqueraient sérieusement les chances de qualification du Togo et condamneraient pratiquement les Eperviers à l’élimination. Ce qui pour une sélection de son statut et de sa valeur serait un véritable échec, nonobstant les conditions de sa préparation.

La Zambie, redoutable adversaire.

Les Zambiens ont toujours été des adversaires redoutables. Ils ne craignent aucune équipe sur le continent. Mieux, ils peuvent battre les meilleures. Le choc de demain samedi entre le Togo et la Zambie, les meilleures nations du groupe 11, sera redoutable. L’équipe qui l’emportera aura marqué des points importants. Si c’est la Zambie, il aura marqué des points décisifs.  

Et honnêtement, les Chipolopolo ont les moyens de faire souffrir les Eperviers. Ils peuvent compter sur leurs joueurs vedettes, Chris Katongo de Brondby au Danemark et sur Andew Sinkala, ancien joueur remplaçant au Bayern de Munich et actuellement milieu offensif de Paderborn, en deuxième division allemande. Mais le danger peut aussi venir à tout instant de jeunes joueurs comme Sebastian Mwanza, Emmanuel Mawuka et Wihlem Njovu au talent indéniable et qui viennent de faire leur entrée en sélection A. Si le sélectionneur Hervé Renaud leur fait confiance, et je pense qu’il leur fera confiance, le match sera très serré. Et comme la valeur n’attend pas le nombre des années, une surprise zambienne est toujours possible.

Pourquoi je crois cependant en une victoire togolaise.

Il m’est difficile de ne pas croire en la victoire des Eperviers du Togo sur les Tsipolopolos de Zambie. La première raison est que le groupe existe et travaille ensemble depuis 2005/2006. Les joueurs se connaissent donc. C’est un atout non négligeable. La deuxième raison est que les joueurs qui composent l’ossature des Eperviers ont eu beaucoup de temps de jeu dans leur club cette saison et qu’en plus ils y ont été performants. La plupart y sont des titulaires indiscutables. En outre, ils sont en réussite avec leur formation. Exemple, Emmanuel Adebayor, meilleur buteur d’Arsenal et deuxième meilleur finisseur de la Premier League, le championnat d’Angleterre le meilleur du monde ; Alaixys Romao, milieu de terrain défensif de GF38 de Grenoble et Thomas Dossevi de Nantes FC, dont les clubs ont respectivement terminé 3e et 2e de la Ligue 2, et avec lesquels ils viennent d’accéder à la Ligue 1 en France ; Robert Malm, l’attaquant profilifique de Nîmes Olympique, vient également de faire monter en Ligue 2 son club en marquant 16 buts décisifs lors des 16 dernières journées du championnat.

Et les exemples peuvent être multipliés avec des joueurs comme Olufade Adekanmi de la Gantoise et Nibombe Daré de RAEC Mons  en Belgique, Senaya Junior de FC La Chaux en Suisse, qui sans connaître l’ivresse de la montée en division supérieure sont nombreux, cette saison, à être des titulaires clés dans leur équipe professionnelle. Et la cérise sur le gâteau, c’est la dimension qu’à pris Emmanuel Adebayor cette année en devenant véritablement un joueur de classe mondiale très efficace au plus haut niveau européen. Avec de tels atouts, on ne peut que croire en l’équipe du Togo. Que les Togolais aient la rage de vaincre, du feu dans les yeux, selon l’expression désormais célèbre de Stephen Keshi, et ils auraient rassemblé le maximum d’atouts pour remporter le gain de la victoire.

Les points faibles du Togo

 La crise interminable qui mine la fédération togolaise de football, les querelles intestines au sein du bureau exécutif, l’omniprésidence à la hussarde, la gestion hasardeuse manifeste de la FTF et le temps perdu dans la préparation pour cause de bras de fer entre Tata Avlessi et Henri Stambouli sur le nom du sélectionneur adjoint risquent dans l’immédiat de coûter la victoire d’Accra aux Eperviers du Togo. Espérons que le groupe des Eperviers n’ait pas été trop déstabilisé et que leur hargne de vaincre prédomine.

Amegan ADDABLAH

La terre n’a pas tremblé, Henri Stambouli a signé. La bataille d’Accra s’annonce cependant terrible pour les Eperviers.

henristamboulisignecontrat1.jpg

 Henri Stambouli (en maillot rouge), à la droite du Ministre Antoine Folly (en costume sombre) signe le contrat qui fait de lui le nouveau sélectionneur du Togo

Il n’y a finalement pas eu de tremblement de terre. De notre point de vue, seul un cataclysme de la dimension d’un séisme de forte magnitude sur l’échelle de Richter pouvait compromettre la signature du contrat du sélectionneur pressenti de l’équipe du Togo. L’histoire retiendra donc que Henri Stambouli est devenu officiellement le nouveau patron des Eperviers, la sélection nationale du Togo, hier mercredi 28 mai 2008, au Ministère de la Jeunesse et des Sports du Togo où il a signé le contrat avec la partie togolaise représentée par le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Antoine Folly, Ministre de tutelle. Ses deux adjoints sont Kodjovi Mawuena et Tchanile Tchakala. Ils étaient déjà à pied d’oeuvre, mardi 27 mai, à l’entraînement avec la sélection togolaise, au moment même où son vol ramenait Henri Stambouli à Lomé. 

Le nouveau staff technique des Eperviers du Togo doit faire face au défi zambien le 31 mai à Accra au Ghana. Le Togo a aujourd’hui beaucoup de joueurs de talent dont la star est Emmanuel Adebayor. Mais sans aucun match test, le défi sera très dur à relever mais pas impossible. La campagne précédente de qualification à la Coupe du Monde 2006 avait démarré presque dans les mêmes conditions d’impréparation. Stephen Keshi n’avait pas pu faire un seul match de préparation avec son groupe de professionnels avant de s’envoler avec l’équipe pour jouer chez elle…la Zambie. Comme quoi, les hommes aux commandes changent mais les mêmes erreurs se répètent. Et le chef avec lequel ces erreurs se répètent est plus condamnable que le premier parce qu’il n’aura pas l’excuse de ne pas savoir.

Agassa Kossi a rendu visite aux siens à l’entraînement.

 agassakossibless.jpg

Agassa Kossi, le gardien de but du Togo, sur ses béquilles, au stade de Kegue le mardi 27 mai, pour suivre l’entraînement de ses amis et coéquipiers des Eperviers, la sélection nationale.

Le gardien de but togolais de Reims en France qui a dû subir une intervention chirurgicale, s’est déplacé ce mardi 27 mai au Stade de Kegue pour assister à l’entraînement de ses coéquipiers Eperviers. Il avait le sourire aux lèvres, signe extérieur de bon rétablissement en cours, sans doute. Les Togolais attendent impatiemment son retour dans les buts de l’équipe du Togo. Ses remplaçants possibles, Obilale Dodo et Cédric Messan sont plus jeunes mais font déjà preuve d’un talent certain dans les buts.

1234



blydcup |
cryjmcup |
velopassion6 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | lefootballeuravecsameuf
| L'équipe de foot de Pyrénée...
| mon airsoft